Association québécoise du cheval canadien

710, rue Bouvier
CP 70222, Québec-Centre
Québec (Québec) G2J 0A2
Téléphone : 450 836-7354
Courriel : contact@chevalcanadien.org
Site Internet : www.chevalcanadien.org

Historique

Les informations actuellement colligées à propos du cheval Canadien nous indiquent que les origines de ce dernier remontent en 1665, alors que le roi Louis XIV aurait envoyé des chevaux en Nouvelle-France par la voie maritime pour la noblesse de la colonie (incluant les communautés religieuses).

La première cargaison, qui serait arrivée en juillet, était de douze chevaux dont les races n’ont pas encore été identifiées avec certitude. On soupçonne le cheval Normand et le cheval Breton comme des races originelles probables, mais nous ne disposons, à ce jour, d’aucune confirmation à ce sujet. Les lieux d’origine de ces chevaux sont, aussi, assez imprécis. Suite à ce premier envoi de douze chevaux, quelques autres ont suivi.

Toute l’opération de l’introduction du cheval dans la colonie était auréolée d’un système d’élevage réglementé qui obligeait, par contrat, les propriétaires à faire reproduire les bêtes et à leur offrir un entretien convenable. L’apport de sang extérieur cessa en 1671, alors que l’intendant Talon, dans un rapport, indiquait au roi de France qu’il n’était plus nécessaire d’envoyer de nouveaux chevaux, que le nombre actuel suffisait aux besoins.

Jusqu’en 1763, les chevaux de la colonie se reproduisirent entre eux jusqu’à atteindre le nombre de 14 000 têtes, un développement exponentiel isolé, confiné entre les massifs montagneux, l’océan, les forêts denses. Les particularités génétiques de la race se sont confirmées dans ce groupe aux origines peu variées et se forgèrent, au fil du temps, les traits du petit cheval de fer, notre cheval Canadien, soit celui qui est né au Canada, dans la vallée du Saint-Laurent (à l’époque, la province de Québec n’existait pas encore).

Fondée par le vétérinaire Dr. J.A. Couture, la Société des éleveurs de chevaux Canadiens voit le jour en 1895. Encore existante aujourd’hui, elle voit à l’enregistrement des chevaux de la race.


Le 15 décembre 1999, ’Assemblée nationale du Québec adopte le projet de loi « 199 », dite « Loi sur les races animales du patrimoine agricole du Québec ». A cette occasion, le cheval canadien est désigné comme race patrimoniale du Québec, au même titre que la vache Canadienne et la poule Chantecler.

Texte intégral de la Loi 199

[Haut de la page]